De la légitimité du pouvoir

par Roger Poulet.
Mis à jour le jeudi 6 décembre 2018

De la légitimité du pouvoir

Il est grand temps de mettre en question la légitimité des gens qui prétendent nous gouverner.
L’élection présidentielle a vu quatre candidats arriver au second tour dans un mouchoir de poche.
Le candidat Macron a bénéficié d’une propagande sans précédent de la part de 80 % des médias aux mains de milliardaires marchands d’armes ou de béton.Au contraire, les autres candidats du second tour ont tous subi, sous des formes diverses, un dénigrement systématique. Je ne prend pas parti pour eux en disant cela, je fais juste un constat. On peut imaginer qu’avec des médias réellement pluralistes, c’est Macron qui serait arrivé en quatrième position au premier tour.
Quand à l’ adhésion à son programme, elle concerne moins de 10 % des Français : il n’y a pas de raison d’exclure les non-inscrits, (pour des raisons diverses), et même les étrangers, souvent en France depuis plus de vingt ans, payant des impôts et participant à l’économie du pays.
Aucune des contre-réformes accomplies depuis 18 mois n’a été demandée par les Français.

Une autre question à se poser : a-t-on vraiment besoin d’un président de la république ?
Transformer l’Élysée en musée me semble une idée intéressante.

Alors, créons sur tout le territoire des assemblées populaires pour créer une nouvelle démocratie !

Pour ce qui est du mouvement, la proposition de François Ruffin des conditions minimales pour lever les barrages… pas pour cesser le mouvement !… me semble intéressante :

*Abandon définitif des taxes sur les carburants
*Rétablissement de l’ISF,(près de 4 milliards récupérés)
*Récupération du CICE, qui a prouvé son inutilité,(40 milliards, l’année qui vient)
Affectation de cette somme à la rénovation des logements-passoires énergétiques et au rétablissement de services publics de proximité qui éviterons bien des trajets en voiture.

J’ajouterai à titre personnel : nomination d’un vrai ministre de l’écologie, voire même un écologue,
qui ne ferait pas de l’écologie punitive et qui aurait quelques compétences.

A partir de là, on pourrait commencer à discuter.

En attendant, il ne faut rien lâcher.

En ce qui concerne les assemblées qu’il faudrait mettre en place rapidement, et pour ce qui est de la vallée de la Drôme il me semble qu’il faudrait au moins trois lieux pour se réunir : Loriol-Livron, Crest , Die… et pourquoi pas dans les villages qui en auraient la possibilité.
Avec quelle fréquence ? Des portes-paroles avec des mandats précis et limités dans le temps ?
Je partage la préoccupation de l’ami Yannis sur la vacance du pouvoir qui pourrait profiter à des fascistes de tous poils. La meilleure réponse est certainement l’établissement de cette démocratie directe, car ces gens ne sont pas à l’aise avec la démocratie

Soyons plus intelligents collectivement que seuls !
Brassens disait : « dès qu’on est plus de quatre, on est une bande de cons ».
Alors essayons de le faire mentir !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft