Crest, ou la démocratie soviétique

le droit de se taire

par Etienne Maillet.
Mis à jour le samedi 15 décembre 2018

Ce samedi 15 décembre, pas la moindre trace du moindre cahier de doléances à la mairie de Crest. Pourtant, nombre de maires de France ont décidé de mettre de tels cahiers à disposition de la population (c’est le cas d’Eurre, par exemple).

Ce doit être la démocratie participative à la crestoise.

Etrange connexion entre néo-féodalisme et démocratie populaire soviétique : dans l’ex-URSS, on avait le droit d’exprimer toutes les opinions, à condition qu’elles soient celles du parti.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft