Censure...

Madame Anastasie... toujours vaillante.

par Roger Poulet.
Mis à jour le dimanche 25 mars 2018

Madame Anastasie... toujours vaillante !

La censure : voilà une pratique immémoriale qui prend des formes diverses, mais qui est toujours au service du pouvoir. En temps de guerre elle se déchaîne et empêche les populations d’avoir accès à la libre information. Aujourd’hui, on a affaire principalement à une censure économique. Après guerre, on a assisté à une série de « petites » censures, qui finalement n’ont pas été très efficaces : les chansons de Brassens, « le Déserteur » de Boris Vian, « Les Sentiers de la gloire » de Stanley Kubrik, le film « La Religieuse »...etc... Les médias actuels pratiquent plutôt l’autocensure. Il est vrai que quand les patrons sont presque tous des milliardaires puissants, il vaut mieux filer droit. Une journaliste talentueuse de l’Obs en a fait les frais récemment. Faire un historique de la censure dépasserait l’objet de cet article et mériterait un bon gros livre ainsi qu’une recherche bien documentée. Contentons nous d’observer les conséquences locales de petites mesquineries sournoises, qu’on peut assimiler à une forme de censure.

A Crest, il est très difficile de parler de Palestine et de considérer que les Palestiniens ne sont pas tous des terroristes en puissance, sans s’attirer les foudres de notre étoile déclinante. Deux citoyens crestois, dont une conseillère municipale, ont d’ailleurs fait l’objet d’une plainte, fort heureusement classée sans suite. De même, il semble que le film de Yannis Youlountas « L’Amour et la Révolution » ne soit pas le bienvenu. Il est vrai que celui-ci contredit la version officielle qui prétend que grâce aux mesures imposées par la « Troïka », tout va bien en Grèce. J’observe que le journal papier Ricochets lui-même subit une forme d’ostracisme.Hormis Radio Saint Férréol, aucun média local ou régional, n’a daigné signaler son existence. Il est pourtant de bonne guerre de saluer la naissance d’un autre média, même quand les lignes éditoriales sont très différentes. Tout cela est un peu dérisoire et on peut considérer que ce n’est pas très important, mais enfin, ça crée une ambiance !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft