Aux frontières, le fascisme en bande organisée de l’état français tue et réprime

Traque des réfugiéEs, gardes à vue, harcèlements, menaces...

par Camille Z.
Mis à jour le mercredi 1er août 2018

En france, le fascisme est En Marche, nul besoin d’avoir un parti estampillé "fasciste" au pouvoir pour que l’action du gouvernement, de son ministre Collomb, de ses lois toujours plus iniques et tordues, de ses policiers en bandes armées organisées soit identique à celle d’un gouvernement ouvertement fasciste.
De la non-démocratie oligarchique on passe au totalitarisme, au fascisme larvé/dissimulé et légal, où l’état et son gouvernement macroniste ordonne le pire aux forces du désordre, ou laisse faire.

Voici, pour preuve, quelques faits relevés au tour de la frontière dans les Hautes-Alpes, et quelques réflexions :

Solidarité avec les 4 personnes arrêtées à Briançon

(...)

En réalité, c’est à une volonté aveugle que nous faisons face : celle de faire respecter des normes et institutions, telles que les frontières, plutôt que la dignité humaine. L’intégrité des personnes en exil est piétinée, tout comme celle des personnes qui leurs viennent en aide. En déclarant criminels et en incarcérant des gens qui traversent des montagnes, en amenant massivement l’armée aux frontières pour se
défendre contre des prétendus « ennemis extérieurs », comme en méditérannée, en renflouant financièrement la machine Frontex – que l’austérité ne semble pas toucher – ou encore par des contrôle au faciès, l’Etat détruit des êtres.

Comme une odeur de couvre feu…texte d’un gardé à vue

(...)

Nous sommes à un point de non retour, d’un côté le chaos climatique, guerrier poussant des dizaines de millions d’individus sur les routes de l’exil et de l’autre le glissement totalitaire des sociétés dites démocratiques. Humiliation des syndicats, répression des mouvements sociaux, suppression des libertés, surveillance à outrance, militarisation des frontières...
Bref, ras l’bol !

En Marche, préparez-vous à courir !

Texte d’un 2e gardé à vue le mardi 17 juillet 2018…

(...)

La violation quotidienne du droit des étrangers à la frontière, c’est vous.
Les arrestations et les refoulements sans ménagement des demandeurs d’asile, c’est vous.
Le non respect du droit des mineurs que la France se doit de protéger, c’est vous.
Les refus d’entrée pré-remplis et la falsification des informations, c’est vous.
Le délaissement des exilés malades ou blessés qui ont besoin de soins ou d’une hospitalisation, c’est vous.
Les chasses à l’homme noir, c’est vous.
Les guets apens, les pièges tendus, les planques avec jumelles à vision nocturne et caméra thermique, c’est vous.
La mise en danger des éxilés, poursuivis dans la nuit, et la négation de leur vulnérabilité, c’est vous.
La collusion avec les militants de Gérération Identitaire, que vous remerciez pour le bon boulot qu’ils ont fait lorsqu’ils vous remettent des éxilés, c’est vous.
Le dépouillement des éxilés interpellés, c’est vous.
L’interpellation de femmes, accompagnées d’enfants qu’elles portent dans leurs bras, et sommées de se coucher à terre, c’est vous.
Ces coups qui pleuvent parfois sur ceux qui demandent juste une protection et qui sont en quête d’un bout de terre habitable alors même qu’ils vous supplient à genou de ne pas les renvoyer en Italie, c’est vous.
Les menaces faîtes armes à la main << arrête toi où on tire >>, c’est vous.
Les violences verbales faîtes à des femmes sur le point d’accoucher “ ma mère à moi a bien accouché dans la neige, tu peux le faire aussi et si c’est ici devant la Paf ça ne me dérange pas >>, c’est vous.
Les paroles abjectes << Vous êtes trop nombreux, Macron ne veut plus de vous, retournez en Italie >>, c’est vous.
Les réflexions odieuses, lorsqu’un exilé qui sent que ses droits sont bafoués vous rappelle que la France est le pays des droits de l’homme, et que l’un de vous lui rétorque <>, c’est vous.
Les éxilés reconduits en Italie à pied et poussés par une voiture des forces de l’ordre, comme du bétail, c’est vous.
Les faux randonneurs qui font mine d’indiquer le chemin à des éxilés égarés qui quelques minutes plus tard tombent entre les mains de vos collègues qui les ramènent en Italie, c’est vous.
La répression et le découragement des solidarités et des idéaux de fraternité, jetés par dessus bord, c’est vous.
L’intimidation et le harcèlement des solidaires et de leurs familles, c’est vous.

Est ce que vous la voyez mieux, maintenant, la véritable bande organisée ?

(...)

Nous, solidaires, nous invoquons un principe beaucoup plus réaliste de commune humanité. Nous continuerons d’organiser le défi d’un monde partagé, d’une vie collective et d’accompagner dans la recherche d’un sol durable des gens qui viennent à nous.

Lorsque la fraternité devient illégale parce qu’on lui donne des limites contestables, alors il faut désobéîr.

Le G.A.L.E. est allé « Chez Jesus », squat autogéré à la frontière franco-italienne

Le refuge « chez Jesus » est un lieu occupé par des militant-e-s et des personnes souhaitant passer la frontière et pénétrer sur le territoire français. Il se situe non loin du col de l’échelle, rendu tristement célèbre par la mort de nombreux-ses migrant-e-s cet hiver.

(...)

Invitation au camping de lutte du 19 au 23 Septembre au col du Montgenèvre

Nous vous convions au cinq jours pour partager, réfléchir, et pratiquer la lutte contre les frontières et les Etats qui les utilisent.
Voici le tract en Italien, nous vous tiendrons informé du contenu car le programme est en cours de construction.

(...)

- et aussi :

A bas tous les états, tous les gouvernements et toutes les frontières !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft