Arboriculture et vigne low-tech

par Etienne Maillet.
Mis à jour le jeudi 6 septembre 2018

On parle beaucoup de technologie basse intensité (low tech en Français). Mais le mot lâché, que recouvre-t-il donc ? La vidéo proposée ici éclairera quelque peu ce vaste sujet. On y apprend – ou plutôt on y redécouvre ce qui faisait la substance des cultures anciennes – qu’un sol travaillé est plus pauvre qu’un sol qu’on laisse tranquille. Que la biodiversité est bien supérieure là où la monoculture n’existe pas. Que les polycultures sont biologiquement intensives quand les monocultures intensives ont en réalité pauvres. Et même qu’un arbre de rendement qu’on laisser mener sa propre vie sans le gaver d’intrant crée son propre biotope et peut même présenter un bilan hydrique positif. Pensons à la complantation méditerranéenne. Rien d’étonnant au demeurant pour les avocats ou les praticiens de la permaculture.

La morale de l’histoire : la pseudo-science réductionniste du modèle productiviste aurait-il détruit plus de connaissances utiles qu’il n’en a créées ?

L’agroforesterie par Alain Canet (Association Française d’Agroforesterie)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft