Amnesty contre la peine de mort

par Etienne Maillet.
Mis à jour le samedi 13 octobre 2018

10 octobre marque la journée internationale contre la peine de mort. Aussi ce week-end au perron de l’église de Crest, le groupe local Amnesty international de Crest, la corde au cou et visage anonyme, rappelait que derrière chaque exécution se dissimule une histoire singulière. 142 pays de la planète ont aboli, en droit ou en fait, la peine de mort, un chiffre qui chaque année croit de quelques unités. Ainsi, tout dernièrement, l’état de Washington et la Malaisie.

Mais de grands pays, le Japon, la Chine, qui fournit le plus important contingent de peines capitales – leur nombre exact, secret d’Etat, est inconnu – ou encore certains des états des USA, maintiennent cette pratique barbare qui les exclut du monde civilisé. Faut-il rappeler que Guantanamo, , où se pratique la torture, reste une souillure actuelle en dehors de tout cadre légal ?

Voir en ligne : Amnesty international. Rapport 2017/2018 sur la situation des droits humains dans le monde


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft