Agression policière pendant un contrôle d’identité à Vienne (Isère)

Des flics qui tabassent et arrêtent sans vergogne

par Camille Z.
Mis à jour le mercredi 29 août 2018

Début juillet, des flics ont emmené un homme au commissariat et l’ont tabassé, alors que celui-ci réclamait que son fils ne soit pas étranglé par la police sous ses yeux.

- Lire la suite sur Rebellyon, avec des faits et une interview du père

Extrait :

Pour toute réponse, Mohammed reçoit lui aussi des coups de matraque, se retrouve menotté, étranglé et se prend un coup de taser. Tout ça devant plusieurs témoins. Les flics veulent l’emmener au poste mais Mohammed est mal en point. Les pompiers qui viennent l’ausculter ordonnent aux policiers de l’emmener à l’hôpital, ce qu’ils finissent par faire malgré leur mauvaise volonté, arguant qu’il n’avait rien, qu’il faisait semblant. A l’hôpital, les médecins constateront bien des fractures des deux côtes et lui donneront 21 jours d’ITT.

A Vienne, à Paris, comme aux frontières, on constate encore et encore la violence raciste de la police (on observe qu’elle est beaucoup plus fréquente et plus violente envers les personnes « racisées » non-blanches) et quasi-systématiquement couverte (voire encouragée ?) de fait par la hiérarchie.
Dans ces affaires révoltantes, les bandes armées de l’état français ne font pas des bavures, c’est un système, une stratégie délibérée de la peur, de la tension et de la répression.
Soit c’est une stratégie décidée par les dirigeants de l’état, soit la police échappe au contrôle des gouvernements. Dur de savoir quelle option est la pire...!
Mais dans tous les cas :

A bas tous les gouvernements, à bas toutes les frontières !


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft