15 mois pour une révolution et des insurrections permanentes ?

Agir ou périr - Appel des sans noms pour une révolution mondiale immédiate

par Auteurs divers.
Mis à jour le jeudi 22 août 2019

Agir ou périr

Ne tournons plus autour du pot, tout a été prouvé scientifiquement et démontré par les événements de ces derniers mois : la planète surchauffe et nous mène plus rapidement que prévu à notre extinction pure et simple. Au dernier décompte, il reste 15 mois pour « faire quelque chose ». Pour éviter que plus rien ne soit respirable ni vivable et laisser une chance à nos enfants d’avoir une vie, il nous reste un créneau.

Seule une sortie du système d’exploitation des ressources et des humains peut faire espérer un futur. Quel que soit notre opinion politique, cette sortie est la seule alternative possible à l’extinction de masse.
Sortir individuellement du système et/ou contribuer par ses actions vertueuses à un monde meilleur est certainement le chemin le plus durable le seul qui fasse sens mais cela ne suffit plus car il nous reste 15 mois ! Mission quasi impossible à l’échelle globale mais nous n’avons pas le choix, c’est un impératif moral. Nos vies sont trop courtes pour être réduites à l’esclavage et à la contemplation d’un monde qui s’effondre !

Les tenants du capitalisme ainsi que les élites au pouvoir ne laisseront bien sûr pas leur monde s’effondrer mais bonne nouvelle : ils sont aussi responsables des injustices sociales, fiscales et politiques que nous nous subissons. Bonne nouvelle car l’ennemi est commun pour 99% de la population.
Bonne nouvelle aussi car nous n’avons pas d’autres choix que d’y arriver pour la survie de l’espèce humaine et pour espérer enfin une vie digne.

La collapsologie prépare à l’effondrement du monde. Si cet effondrement semble inévitable, il va falloir l’accélérer car vu les délais que nous avons, nous n’aurons pas le luxe d’attendre quelques années.

Depuis des mois, en France et ailleurs, des mouvements inédits persistent dans une répression féroce et interrogent sur les modes d’actions à utiliser.

La rentrée approche, si ça n’est pas maintenant, ça ne sera jamais et nous pourrons alors dire collectivement adieu à l’humanité ainsi qu’au rétablissement de la justice sociale, fiscale, politique et climatique pour les habitants de cette planète.

récapitulons :

* on sait pourquoi s’y mettre

Un devoir moral pour nous, pour nos enfants, pour la sauvegarde de la planète. Que le combat soit politique, social ou climatique, la situation fait les mêmes victimes dues aux mêmes causes et aux mêmes responsables.

* on sait quand

Beaucoup y sont depuis des mois (voire des années) mais il va falloir s’y mettre toutes et tous au même moment dès la rentrée et dès maintenant, il ne reste peu de temps dans le sablier..

* On ne sait pas comment mais on a des pistes

- La détermination et l’imprévisibilité du mouvement des gilets jaune depuis 9 mois semble une base essentielle. Il va falloir une agglomération des déterminations d’individus partout dans le monde.
- le nombre
Se donner rendez-vous ces prochains samedis, pour le contre g7 et le plus massivement possible à la rentrée ici et partout dans le monde. Il va falloir convaincre celles et ceux qui ne veulent pas car nous n’aurons pas d’autres fenêtre de tir. Il va falloir aider celles et ceux qui ne peuvent pas car on aura aussi besoin d’eux mais leur mobilisation implique que tout soit mis à l’arrêt.
- la complémentarité des moyens d’actions
comme nous le voyons depuis des année, il n’y a pas une bonne solution, il y a une multitude d’actions parfois contradictoires qui doivent mutuellement s’accepter pour permettre d’y arriver.
- la radicalité de certaines actions
Nous ne sommes pas dans une négociation syndicale, nous n’avons rien à attendre du pouvoir : nous entamons la mère de toutes les batailles. Les blocages, sabotages et autres actions du type permettant de faire chuter le système sont donc logiques et désirables !
- méthodes innovantes
face au panel répressif, nous devons adopter de nouvelles stratégie. les gilets jaunes, les k-way noirs, les manifestants hongkongais sont autant de sources d’inspiration qu’il faut a nouveau développer et adapter au terrain.
- être capable d’aller jusqu’au bout
Faire tomber le système implique d’être capable de faire tomber (au moins provisoirement) les institutions ou d’en instaurer d’autres. Il ne s’agit en rien de manifester en septembre et de reprendre le cour normal de nos existences. Peut-être faudra t-il proclamer la commune ?

* pour aller vers quoi ?

- s’allier pour faire tomber le système
- on sait globalement vers quoi on en veut pas aller : régime répressif, régime dictatorial, régime d’extrême droite ou prônant le repli sur soi, régime dans la continuité du système capitaliste en place quelle qu’en soit la forme.
- on ne sait pas exactement vers quoi on veut aller, ça reste à construire mais on a de bonnes très nombreuses pistes déjà existantes et déjà appliquées partout dans le monde à de petites échelles :
résiliences ou autonomies énergétiques et alimentaires locales, réappropriations technologiques, remise à plat du système politique, démocratie locale, égalité dans l’éducation, la justice, les soins, agro-écologie, eco-construction etc.. etc.. etc...

‘porte et touffe’
collectif les pas de noms, gilets jaunes verts rouges noirs, paysans bio gilets jaunes etc.. etc.. etc..

- source


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft