11 novembre, mémoire d’un carnage absurde

« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » Jean Jaurès

par Camille Z.
Mis à jour le lundi 11 novembre 2019

« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage. » Jean Jaurès

(un post de Nantes Révoltée)

Il y a 101 ans jour pour jour s’achevait la plus effroyable boucherie que l’humanité avait alors jamais connue : la première guerre mondiale. 4 années de conflit. 10 millions de morts. 40 millions de blessés, et d’innombrables mutilations atroces. Des hommes défigurés, invalides, traumatisés. 11 départements dévastés. 1 milliard d’obus tirés. Les premiers gaz militaires et les premiers avions de guerre. Des généraux avides de sang : Pétain, Joffre, Nivelle, qui envoient des jeunes hommes se faire massacrer par centaines de milliers. Ceux qui refusent seront fusillés pour l’exemple. Des tonnes de médailles posthumes et des hectares de cimetières dans les champs boueux de l’est de la France.

La guerre des tranchées, c’est aussi plusieurs centaines de milliers de civils hommes, femmes et enfants qui meurent de famine à l’arrière, alors que les gouvernements dépensent des sommes astronomiques en armement. Une génération entière de jeunes européens et de colonisés est décimée.

Cet immense gâchis, cet océan de souffrances pour quoi ? Rien ou presque. La guerre a été déclenchée pour satisfaire les délires revanchards des gouvernements français et allemands. Pour enrichir les marchands de canon. Pour nourrir les haines nationalistes.

« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels » écrit très justement Anatole France peu après le conflit. Il ne sait alors pas encore que cette guerre sera la mère de toute les autres. Les totalitarismes vont naître dans cette Europe meurtrie, militarisée, brutalisée. Hitler et Mussolini sont les purs produits des tranchées. La folie meurtrière embrasera à nouveau l’Europe et le monde, 20 ans seulement plus tard.

Aujourd’hui, les nuages des nationalismes et des racismes s’accumulent à nouveau dans un ciel menaçant. Le capitalisme se fait toujours plus sauvage, plus meurtrier, plus destructeur. Les dépenses militaires explosent à nouveau. Face à l’internationale autoritaire qui se constitue de Rio de Janeiro à Rome, de Moscou à Budapest, il devient vital de construire une internationale sociale, anticapitaliste, révolutionnaire.

Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage

Notes complémentaires :
Avec les catastrophes écologiques et climatiques, avec les crises économiques et financières à venir, il est d’autant plus important de s’organiser localement de manière résiliente et démocratique ET de lutter pour la disparition du capitalisme et de la civilisation industrielle.
Car sinon, on risque de laisser le champ libre à des régimes nationalistes encore plus autoritaires, et à des possibles guerres. (sans parler du fait que nos moyens vitaux de subsistance seront bien détruits, et qu’à terme la planète pourrait être rendu largement inhabitable par le système en place).

https://www.dailymotion.com/video/x3e0tly

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft